Oui


Je choisis l’amour


Dans chacun de mes pas

Dans chacun de mes gestes

Dans chacun de mes regards


A chaque inspiration j’accueille cet amour

A chaque expiration je m’y dépose

Totalement


Je laisse les vieilles histoires, les vieilles croyances que je me suis racontée

Tous ces chemins qui ont façonné ma vie de douleur et de souffrance


Tout cela par manque

Ce manque d’amour, que je validais par toutes mes larmes et me mettais en séparation

De moi, des autres, de la vie


A partir d’un mot blessant, d’un geste violent, j’ai créé un planisphère de ma géographie humaine

D’un mot j’en ai fait une phrase, un paragraphe, un conte, jusqu’à le sceller dans une collection éditoriale créant un paysage de montage, désert, prison et océans de larmes


Après tant d’épuisement à arpenter tous ces chemins sans fin, aujourd’hui je pose juste « merci mais non merci » jusqu’à tarir toute source

Assécher la moindre ramification


Et je me connecte à la fréquence de l’amour

La puissance de l’amour que je porte en moi, dans chacune de mes cellules

Tel un immense système d’irrigation d’amour pour y distiller toute la magie de la vie


Comme quand une personne ou une situation me met en colère, est en fait que le miroir de ma colère, ma distorsion que je porte en moi

Cette fréquence d’amour que je ressens là en moi pour une personne ou une expérience n’est jamais à l’extérieure de moi.

Elle est qu’une réflexion d’amour de moi et du pouvoir en moi, de beauté en moi, de magnificence en moi



Tout se crée en soi

Sur quoi choisis tu aujourd’hui de créer ton chemin de vie ?


Quand je suis en peur je suis en résistance, je suis en attente, je limite le pouvoir qui est en moi, je limite l’amour qui est moi, je limite le pouvoir de la source qui est moi


Par un manque d’amour, un manque d’amour pour moi-même, une retenue d’amour pour un autre, une retenue d’expérience, une retenue d’amour pour ma vie, une retenue d’amour pour mon corps, une retenue d’amour pour mon pouvoir


Aujourd’hui et tous les autres jours je choisis l’amour

Et quand une étincelle de ce passé pointe son nez, j’accueille avec beaucoup de compassion , de bienveillance l’émotion pour que son souffle me porte plus haut et non plus dans un brasier qui me cramait de l’intérieur


Ces mots de Maya Angélou , que j’aime à réécouter souvent :




« Je suis reconnaissance d'avoir été aimée, d'être aimée maintenant, et de pouvoir aimer. Parce que ça libère ! L'amour libère ! Ça ne t'emprisonne pas.

Il ne faut pas le garder pour soin. Ça c’est l’égo.

L’amour libère, ça ne t’emprisonne pas

L’amour dit « je t’aime »

Je t’aime si tu es en Chine. Je t’aime si tu es en ville. Je t’aime si tu es à Harlem.

Je t’aime

Je voudrais être près de toi !

Je voudrais avoir tes bras autour de moi. Je voudrais entendre ta voix dans mon oreille, mais ce n’est pas possible toute de suite, donc Je t’aime.

Vas -y »



Je dis souvent « si tu as peur, ouvre encore plus grand ton cœur »

Aimer encore encore plus fort

Si à un moment dans ma vie c’est dur, ce n’est pas là pour nourrir encore et encore toutes ces vieilles histoires… c’est juste là pour aimer encore plus fort !!!


Des expériences de douleur et de souffrance, on en porte tous en nous

Et si aujourd’hui on faisait juste cette expérience de l’amour

Nourrir le pouvoir et la magie de l’amour


Ouvrir de nouveaux chemins à chaque instant


Belle rencontre en vous-même

Se célébrer

Aujourd'hui et tous les autres jours


Tendrement


Elodie












51 vues0 commentaire